CIE Alias

Sideways Rain

Quinze danseurs traversent la scène puis recommencent, inlassablement. Ils marchent, courent, tombent, se relèvent, s’arrêtent, repartent, mus par une force irrésistible qui les entraîne infatigablement.

 

Vers quoi ? Vers un destin qui paraît leur glisser entre les doigts. De passage en passage se dessinent à la fois la condition humaine, l’évolution de l’Homme et les transformations de l’univers.

Comme toujours chez Guilherme Botelho, l’exploit chorégraphique et le propos artistique ne font qu’un. Cette fois, il nous propose une métaphore visuelle et physique de la force brute qui anime toute vie.

© 2020 par Anaïs MICHELIN
Créé avec Wix.com